Bonjour tout le monde !

Je vous avais dit que je ferai un sac en grannies noir et blanc assorti à ma tunique en crochet  (ICI) eh bien c'est fait , bien vintage 

Et voilà  :

sac N et B

Le granny est simple : un rond dans un carré. Doublé d'un joli coton et porté par une élégante, il fera son petit  effet certain 

Attention : ce qui suit est très long, je ne le pensais pas au départ, le sujet pourrait s'intituler " causerie sur comment se donner les moyens de faire aboutir ses rêves" et je vous parle de mon expérience personnelle. Exercice pas courant pour moi !!!

 

Réflexion du jour : hier j'étais dans un magasin de video-multimedia... pendant que le vendeur allait  chercher mon produit  à l'autre extrémité de Nice dans la réserve, j'ai été curieusement attirée par les écrans télé grand format qui déroulaient des images de ... guerre... beurk, pas beau. Heureusement, me dis-je, il n'y a pas le son....mais mon oeil était incontrolablement attiré... vient alors s'afficher une première phrase "lorsque la guerre fait rage..." ah oui j'avais remarqué... quelques images, et puis "la force du soldat vient de la force qu'il a à combattre".... Immédiatement, mon oeil a laissé tomber les écrans et mes neurones ( ils voulaient bien fonctionner là ) se sont mis à s'agiter... Cette formule pourrait s'appliquer à nos désirs, nos rêves et à ce que nous mettons en oeuvre (ou pas, si nous préférons "mourir") pour parvenir au stade de leurs réalisations. Plus le but à atteindre est difficile, il plus il faudra mouiller la chemise, aller chercher les solutions les plus efficaces et plus on se dépassera.

Une amie m'a téléphoné il y a 3 jours, elle n'était pas bien du tout, et elle m'a dit "je pense souvent à toi, je t'admire , tu avances" . J'étais surprise et un peu flattée de cette admiration (on ne m'a pas souvent dit ce genre de choses...) . Aujourd'hui je pourrais, grâce à ce film de guerre (re-beurk) lui dire que oui, si "j'avance" c'est que je mets des choses en place quand je veux arriver au terme d'un projet et que je m'y tiens.

En revanche,  je lui ai parlé de la théorie que j'applique depuis 18 ans : "d'une mauvaise chose, tirons une bonne"

Je vais juste vous donner l'exemple de ma passion pour les voyages. Lorsque j'étais en activité je travaillais 15h/jour, 7jours/7 , dimanches et jours de fête (mais ça c'était bien AVANT aujourd'hui qui est si peu différent !!!! ) pour gagner suffisamment de money, ben oui, aux fins de pouvoir aller loin 3 semaines de suite et 3 fois par an. Au final, je n'avais que 63 jours de repos en 1 an... (comptez, rien que votre repos hebdomadaire : 104 jours déjà,  et moi 63...) j'ai fait ça ... euh... un certain nombre d'années ! Négatif : je n'avais pas de vie en dehors du boulot. Heureusement c'était une autre de mes passions. Positif : j'avais l'argent souhaité (même si je payais beaucoup d'impôts !!! MDR !) + l'exercice (je montais 60 étages par jour en moyenne) + j'ai appris à avoir une organisation optimale sans faille (ou presque, je ne suis pas un robot et en plus depuis un certain nombre d'années, je suis plutôt désorganisée...) + cerise sur la gâteau : des relations humaines extraordinaires.

Il est arrivé un moment où j'ai quand même dit STOP ! Ma petite tu dois faire un break là....Jacques Maillot, fondateur génial de "Nouvelles Frontières" et de la démocratisation du voyage lointain, faut bien le dire (d'ailleurs, c'est avec NF que je voyageais majoritairement) était encore à la manoeuvre, lorsque j'ai eu un éclair qui a changé ma vie pendant 8 ans. Lors d'une transafricaine fiasco par excellence, les 2 accompagnateurs (dont 1 rémunéré, le pire) étaient tellement nuls (mise en danger grave des voyageurs, raccourcis ou carrément suppression incroyables des lieux d'intérêts etc etc ) je me suis dit "tu ne peux pas faire plus mal , impossible ". A l'époque, les accompagnateurs étaient bénévoles mais avaient bien sur tous les frais payés. J'ai stoppé mon job et Je suis allée faire un tour du côté des "permanences", j'ai fureté à droite , à gauche, suivi  les "comment ça marche" prodigués à l'interne... et me voilà embarquée pour mon 1er accompagnement en Egypte ! Je connaissais déjà mais c'était extra de pouvoir y retourner gratuitement. Au retour, la responsable voulait déjà me reprogrammer. Mais j'avais  en poche un séjour aux US pour perfectionner mon anglais . En rentrant, elle m'avait déjà placée sur un autre voyage, et encore un autre... je suis allée 8 fois en Egypte, 2 fois Jordanie-Egypte, Syrie, Yémen. Riche de cette expérience, je suis allée voir sur les autres collectifs et même d'autres organismes grâce auxquels j'ai obtenu le label "accompagnatrice culturelle sur la Grande Bretagne"... A moi  le Kenya (8 fois) Seychelles, Tanzanie, Réunion, Maurice, Canada,  la Turquie, en long en large, en travers, 11 voyages par an, j'étais au comble de ma "réussite"... puis , aïe... les jumeaux ! Je suis encore allée en Chine en les laissant au papa et aux copines, même pas honte ! Papa accompagnateur, Maman accompagnateur, que voulez-vous que ça donne ?? petit tour en Martinique en famille, visite de la France, Allemagne, Autriche toujours en famille... et puis accident de la vie. 

champi maman

 

enfant

enfant

 

 

 

 

 

Maman solo, trouver d'autres moyens, en dehors du vélo  : internet et last.minute bien sûr !!! entre l'âge de 3 et 18 ans, j'ai pris mes gamins sous le bras et hop ! d'abord des packaging tout près : Tunisie, Maroc, Egypte, Madagascar, Indonésie... Et puis location de voiture ou camping car (et même ma propre petite clio jusqu'au Cap Nord), remplie des sacs de couchage, tente  et tout le toutim... et là  : 7 semaines aux US, Canada est et Ouest, Australie, chaque année un grand tour et/ou un petit  : Afrique du Sud, parfois plus.

avion en grève

 

Alors quand on est seule et 3 à faire voyager, last-minute, les bons plans vols, locations de voitures, me direz vous... ouais, mais il faut bien un peu de fraîche pour payer tout ça , même en discount. Là encore, il y a des moyens (les gens me demandaient souvent comment je faisais avec mon salaire minable.... mais qui me permettait de m'occuper des garçons, grosse économie...) c'est simple, il n'y a pas de miracle, ni d'oncle d'Amérique généreux, je n'ai même plus mes parents depuis des lustres : on choisit ses priorités. En septembre, je mettais le deal entre les mains des garçons : "que préférez-vous ? vêtements de marque, on peut un peu, ou un grand voyage en été, mais on peut pas les 2 ?" Jamais, au grand jamais, ils n'ont choisi autre chose que le voyage. A moi les soldes, la récup', les brocantes, pas de gaspillage, et vive le camping,

 

camping is fun

souvent gratuit ou carrément sauvage.

 

camping sauvage

 

C'est vrai aussi que je n'ai pas peur de grand chose, mais que je ne vais pas non plus au-devant du danger, j'ai des neurones souvent actifs quand même.... Je signale que mes enfants n'ont jamais manqué de rien, même si j'étais seule à assumer. Un autre point important, je gagnais peu mais j'avais les mêmes vacances qu'eux. Là encore, il faut bien cibler ses objectifs et j'avais un métier "exportable" partout, même à l'Education Nationale et là , moi qui avais  toujours été travailleur indépendant, j'ai découvert une chose extraordinaire : les chèques vacances !

Un seul conseil sur ce sujet : presque tout le monde aujourd'hui peut y avoir accès, usez et abusez des chèques vacances, si vous aimez voyager, vous ne le regretterez pas, ils sont acceptés presque partout. En tout cas, moi j'en profite un max avec des économies de l'ordre de 1000€/an. Et si en plus vous choisissez des vacances en France, avec des partenaires comme Pierre et Vacances (il y en a plein d'autres) c'est 10% au moins supplémentaires. 

Pour les petites vacances, nous avons beaucoup utilisé Renouveau car en plus vous bénéficiez d'un tarif selon votre coefficient  familial, autre bon plan : selon votre cie d'assurances, des tours operators vous font 9% aussi , même sur les longs courriers.

Renseignez-vous.

Ouh là là là ... je ne pensais pas faire un article si long !   Vous êtes toujours  là ?????? Je n'ai pas l'habitude de parler de mes tribulations autres qu'expériences pendant le voyage....

Bon je vais quand même arrêter avant de vous saouler grave ! Mais si je devais ne vous dire qu'une chose, je vous dirais "posez vous les bonnes questions : que voulez-vous faire de votre vie ? la sublimer ou la subir, et dans certains cas, ça signifie tout simplement pas la vivre du tout, en tout cas pas comme elle le mérite !!!!"

 

Et vous  ? Vous avez fait ce que vous souhaitiez ??? Avez-vous envie de partager votre expérience ??? Contactez-moi en MP.

Pour d'autres, si vous croyez que parler de vos souhaits peut vous aider, n'hésitez pas, il y a toujours des solutions.

Très belle journée !

A tout bientôt !!!